join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Cuisine et fleurs du jardin



#cuisine #bienêtre #naturopathie #naturopathe #naturopathemarseille #plantes #phytothérapie #santénaturelle



C’est le printemps et dans les jardins ou aux alentours on voit s’épanouir de jolies plantes, qui fleurissent spontanément.

Quelques spécimens de notre jardin, pour la cuisine ou leurs éventuelles propriétés thérapeutiques.


1/ Le Coquelicot (Papaver rhoeas)



Le coquelicot possède de nombreuses vertus, en particulier adoucissantes et pectorales (l'expectoration des mucosités, la toux).


On peut en faire sécher les pétales pour les consommer en infusion.


L'infusion aqueuse de pétales fraîchement cueillis permet de concocter un sirop pour la toux.


Un lien pour plus d’informations :

https://www.bcommenature.com/2018/07/11/cueillette-sechage-et-utilisation-des-petales-de-coquelicot-toux-seches/






2/ Le souci (Calendula officinalis)


L’huile de calendula est bien connue pour apaiser les brûlures (érythème fessier, coups de soleil,...). Il s’agit en fait d’une macération à froid de la fleur dans une huile végétale, généralement de tournesol.


En usage externe, le calendula se révèle adoucissant, cicatrisant, anti-inflammatoire.

En interne (tisane des fleurs entières par exemple), le souci est sudorifique et anti-inflammatoire (inflammation des muqueuses gastriques et intestinales).


Le truc en plus : pour les plaies, coupures…

20 cL d’huile de macération de calendula + 30g de cire d’abeille râpée à chauffer doucement et homogénéiser. Le baume ainsi constitué peut être stocké en petits pots.


La fleur de souci est entièrement comestible et agrémentera les salades!



3/ La capucine (Tropaeolum majus)









La capucine, généralement utilisée sous forme de teinture-mère(*) est antispasmodique, antivirale, tonifiante.


Le goût poivrée de sa fleur la rend incontournable pour vos assiettes de printemps.













4/ La mélisse (Melissa officinalis)





Les insectes butineurs apprécient particulièrement ses fleurs.


La tisane de feuilles de mélisse est recommandée pour ses vertus digestive et antispasmodiques.


En préparation sous forme d’extrait fluide glycériné, son utilisation est orientée vers les troubles digestifs d’origine nerveuse.







5/ Le laiteron maraîcher (Sonchus oleraceus)



Souvent considéré comme une “mauvaise herbe”, le laiteron est pourtant très appréciable en salade.


On consomme donc ses feuilles, à l’agréable et légère amertume...


















Ces informations ne sauraient en aucun cas constituer un conseil médical et ne peuvent se substituer à un traitement médical. Les conseils en alimentation, hygiène et qualité de vie ainsi que les compléments alimentaires donnés dans cet article ne prétendent à aucun traitement de la maladie.




































































Tags

Naturopathie

-

Réflexologie Plantaire

© 2016 - 2020 Vivre La Naturopathie

Conception et réalisation Michaël Nicolle