join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Prenez en main votre immunité


Les mesures “barrières” au quotidien sont importantes pour se protéger des contaminations infectieuses : distance, filtre, sans oublier l’aération des espaces.

Les mesures biologiques le sont tout autant, pour renforcer et soutenir l’immunité de notre organisme, propre à chacun.e, un système issu de milliers d’années d’adaptation.


L’idée d’un monde aseptisé est dangereuse et absurde : nous vivons en permanence avec les microbes, les bactéries, les virus.

Une grande quantité de bactéries nous permettent de rester en vie : sur la peau, elles procèdent à des dégradations chimiques, dans l’intestin elles permettent les processus digestifs, immunitaires,...

Nous cohabitons avec les autres, notre système immunitaire est garant de l’équilibre et doit être capables de nous défendre contre les virus et bactéries pathogènes.


Cette immunité est dépendante de notre mode de vie : sommeil, stress , alimentation, exercice physique modéré et de la bonne santé de notre intestin (où sont produits 80% de nos cellules immunitaires).

Chacun est donc partie prenante de l’entretien et du bon fonctionnement de son système immunitaire.


Le manque de sommeil, une mauvaise récupération, un sommeil de mauvaise qualité entraînent inévitablement une baisse des capacités immunitaires.


Le stress chronique (majoré par des situations anxiogènes) a un impact direct sur l’inhibition de la réponse des cellules immunitaires.


Les carences issus de l’alimentation moderne ne permettent pas à notre organisme de mettre en place des réponses biologiques adaptées.

Pour que nos défenses fonctionnent, nous avons besoin de nombreux micronutriments :

- vitamine A, D, magnésium, manganèse, cuivre, zinc, sélénium, fer. Chacun à son niveau agit sur la réponse immunitaire

Les carences, particulièrement en vitamine D et en magnésium sont extrêmement répandues et sont associées à une plus grande sensibilité aux infections respiratoires virales aigues.


- vitamine A dans l’huile foie de morue, le flétan et le β carotène, précurseur de la vitamine A dans les légumes feuilles (épinard, choux) et racines (carotte), les légumes fruits (potimarrons, citrouille), les fruits (brugnon, cerise en saison)

- vitamine E dans le germe de blé, les huiles végétales (olive, soja et tournesol), l’huile de foie de morue, les fruits oléagineux

- vitamine C dans les agrumes, le persil, les brocolis, les poivrons...(en savoir plus)

- vitamine D : big boss de l’immunité, incontournable pour de nombreuses fonctions. Peu synthétisée en hiver en raison du faible ensoleillement, une complémentation est souvent à envisager (en savoir plus) .


- des acides gras polyinsaturés (omégas 3 en particulier) participent à la modulation des phénomènes inflammatoires. Dans les petits poissons gras ou les huiles (chanvre, lin, colza, cameline,...)


- des antioxydants (principalement les flavonoïdes et caroténoïdes) stimulent les cellules immunitaires, ont une capacité anti-inflammatoire, antimicrobienne, antivirale, cytotoxique.


On trouve les flavonoïdes dans : les baies rouges, bleues, le vin rouge, le raisin, le thé, les produits à base de cacao, l’oignon, le chou frisé, le brocoli, la pomme, le persil, le thym, céleri, piment, agrumes, soja, légumineuse, par exemple.




Ces informations ne sauraient en aucun cas constituer un conseil médical et ne peuvent se substituer à un traitement médical. Les conseils en alimentation, hygiène et qualité de vie ainsi que les compléments alimentaires donnés dans cet article ne prétendent à aucun traitement de la maladie.



Tags

Naturopathie

-

Réflexologie Plantaire

© 2016 - 2020 Vivre La Naturopathie

Conception et réalisation Michaël Nicolle