19, chemin du vallon de la micouline

13011 Marseille

18, rue Valentin Jaume

13200 Arles

Naturopathie

-

Réflexologie Plantaire

Amandine Ochin 06.20.62.38.44

 

Michaël Nicolle 06.81.60.34.44

vivrelanaturopathie@gmail.com

© 2016 - 2019 Vivre La Naturopathie

Conception et réalisation Michaël Nicolle

Please reload

Tags

join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Passe moi le sel! Mais pas trop...

29/03/2017

Le rôle du sel est de retenir l’eau dans nos tissus et il facilite également la conduction nerveuse et musculaire. Mais l’excès de sel est la 1ère cause d’hypertension(*). Et l’hypertension est la première cause de maladies cardiovasculaires : elle est à l’origine de la moitié des décès par AVC et crise cardiaque (**).

 

En France, la consommation moyenne est d’environ 8g par jour/personne (***), bien au-delà des besoins physiologiques, autour de 2 à 3 g.

 

Le sel présent naturellement dans les aliments couvre la moitié de ces besoins. Le sel ajouté dans l’alimentation (y compris sur les plats, dans les sauces) ne devrait donc pas excéder ½ cuillère à café rase.

 

Malheureusement on trouve des doses de sel importantes dans tous les plats industriels ou préparés (pain, charcuteries, plats préparés, condiments, sauces, pizzas, tartes, fromages, soupes, pâtisseries, gâteaux, conserves, sodas…)

 

Que choisir : Sel blanc ou sel gris ?

 

Le sel naturel est gris, il est composé de chlorure de sodium (NaCl) mais aussi de potassium (qui contrebalance les effets du sodium), de magnésium, calcium, soufre, manganèse, zinc, traces d’iode, autant d’oligo-éléments indispensables(****).

 

Le sel blanc est raffiné, il s’agit de NaCl pur à 95%. Outre le fait que le raffinage nécessite des traitements chimiques et des transformations, son pouvoir de rétention de l’eau est augmenté et il contient des ajouts d’iode, de fluor, des antiagglomérants (l’iode et le fluor en excès conduisent aussi à des pathologies graves).

 

Ainsi pour améliorer sa santé et éviter les effets néfastes du sel, mieux vaut éviter de consommer des plats tout préparés, limiter l’ajout de sel dans les plats et utiliser du sel gris naturel ou de la fleur de sel.

 

(*) Rétention d’eau trop importante -> augmentation de la volémie -> augmentation de la pression dans les artères -> hypertension

 

(**) Réduction des dépenses de santé en Europe de 20 milliards de dollars en réduisant le sel à 5g

 

(***) Recommandations de l’OMS : 5g, consommation des pays occidentaux entre 8 et 10g

 

(****) L’excès de sodium couplé à une carence en potassium augmente le risque cardio-vasculaire.

 

Sources :

Formation MOOC du CNAM 2015, Gérard Boivin

La naturopathie au quotidien, DLZ, Editions Médicis, 2011

 

 

 

Please reload