join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Fin de repas sucrée ?

La quantité de sucre dans le sang (glycémie) stimule le pancréas. Avec l’élévation du taux de glucose, le pancréas libère de l’insuline pour ramener le taux autour de 1 g/L.


L’insuline déclenche notamment le stockage du glucose sous forme de glycogène (dans les muscles et le foie) et le stockage sous forme d’acide gras dans les tissus adipeux (graisseux).


La présence d’insuline favorise aussi la lipogenèse. Les graisses ingérées pendant le repas ne sont pas dégradées mais stockées sous forme d’acide gras.



Autrement dit, manger trop sucré à la fin du repas entraîne le stockage du sucre et du gras sous forme de gras. Dans les tissus gras.


Il n’y a pas de quoi se refuser un petit dessert sucré de temps en temps. Mais ce qui était il y a quelques décennies une exception est devenue une habitude alimentaire néfaste.


Si on y ajoute la piètre qualité des sucres le plus souvent raffinés, le stress et le manque d’activité physique, on tient là une machine à obésité de premier ordre.


Vous reprendrez bien une petite part de tarte ?

Tags

Naturopathie

-

Réflexologie Plantaire

© 2016 - 2020 Vivre La Naturopathie

Conception et réalisation Michaël Nicolle